accueil Facebook
livre d'or auteurs/illustrateurs critiques solutions/cartes vidéo/mp3
éditeurs/séries dossiers pubs/concours LDVELH AMATEURS faux-ldvelh dédicaces liens
TITRES
MAGAZINES BD DVELH LDVELH NUMERIQUES RPG SOLO
Jeux DVELH
INEDITS

Les Gouffres de la cruauté

(ordre de parution de la v.o.)
1
-Le Sorcier de la Montagne de Feu
2-La Citadelle du chaos
3-La Forêt de la malédiction
4-La Galaxie tragique
5-La Cité des voleurs
6-Le Labyrinthe de la mort
7-L' Ile du roi lézard
8-Le Marais aux scorpions
9-La Sorcière des neiges
10-Le Manoir de l'enfer
11-Le Talisman de la mort
12-Le Mercenaire de l'espace
13-Le Combattant de l'autoroute
14-Le Temple de la terreur
15-Les Trafiquants de Kelter
16-Défis sanglants sur l'océan
17-Rendez-vous avec la M.O.R.T
18-La Planète rebelle
19-Les Démons des profondeurs
20-L' Epée du samouraï
21-L' Epreuve des champions
22-La Grande menace des robots
23-Les Sceaux de la destruction
24-La Créature venue du chaos
25-La Forteresse du cauchemar
26-La Crypte du sorcier
27-Le Chasseur des étoiles
28-Les Spectres de l'angoisse
29-Les Rôdeurs de la nuit
30-Les Gouffres de la cruauté
31-L' Empire des hommes-lézards
32-Les Esclaves de l'éternité
33-Le Justicier de l'univers
34-Le Voleur d'âmes
35-L' Elu des six clans
36-Les Sombres cohortes
37-La Nuit des mutants
38-Le Vampire du château noir
39-Le Volcan de Zamarra
40-La Vengeance des démons
41-Le Sceptre noir
42-L' Ancienne prophétie
43-Le Repaire des morts-vivants
44-La Légende des guerriers fantômes
45-Les Mondes de l'Aleph
46-La Tour de la destruction
47-Les Mercenaires du levant
48-L' Arpenteur de la lune
49-Le Siège de Sardath
50-Retour à la Montagne de feu
51-Les Mages de Solani
52-Le Dragon de la nuit
53-Le Sépulcre des ombres
54-La Légende de Zagor
55-Le Voleur de vie
56-Les Chevaliers du destin
57-Le Chasseur de mages
58-La Revanche du vampire
59-Curse of the mummy
60-L'Oeil d'émeraude
61-Le Pirate de l'Au-delà
62-La Nuit du Loup-Garou
63-Le Maître des Tempêtes
64-La Nuit du Nécromancien
65-
Le Sang des zombies

France_septembre 1988-90

Angleterre 1988

Tchécoslovaquie 2000

Portugal 1994

Japon 1989
danemark 1990



titre : Les Gouffres de la cruauté
auteur : Luke Sharp
titre original : Chasms of malice
traducteur : Sylvie Bonnet
editeur /collection : Gallimard
Folio Junior n 512
Défis Fantastiques n 30

pour la vo :
(puffin book / fighting fantasy n 30 )
illustrateur couverture :  Les Edwards
illustrateur intérieur :
Russ Nicholson (vf 29 / 30 vo)

-par rapport à la v.o. il nous manque les illustrations suivantes : la carte en couleur au dos de la couverture, 98
code barre :  9782070335121
isbn :  2 07 033512 7 
régles du jeu : oui
-rajout de régles concernant Tabasha, les combustibles, les sortlèges...
nombre de sections : 400

cote :
-vendu 4 € le 17/12/13 sur Ebay
-vendu 6,50 € le 19/11/13 sur Ebay
-vendu 2,50 € le 06/10/13 sur Ebay
-vendu 4  €  le 26/08/09  sur Ebay
-vendu 3,50  €  le 03/01/08  sur Ebay
-vendu 3  €  le 08/06/06  sur Ebay
-vendu  2,49  €  le 21/03/06  sur Ebay

errata :
-l'édition originale est parue en 1988 et non pas en 1987

-les noms des khuddams différent entre la feuille d'aventure et le livre...geshrac devient geshrak, berbek devient barbek...

-paragraphe 20, faire de gros rond noir là ou il y a de petit point noir. comme dans tous les autres paragraphes en fait, c'est une erreur d'imprimerie.

solution : 
dossiers  :
-les publicités pour les ldvelh
-coup de gueule : les séries partiellement traduites...
-les éditions Gallimard 
dossiers relatifs à la série :
-Défis Fantastiques le RPG
-Deathtrap Dungeon : le jeu de carte
-Fighting Fantasy : les figurines Battlegame
-Fighting Fantasy : les figurines Clarecraft
-les énigmes des Défis Fantastiques
-les poèmes des Défis Fantastiques
-les jeux vidéos basés sur les Défis Fantastiques
-les goodies Fighting Fantasy
-les Défis Fantastiques en France
-les clubs Fighting Fantasy
-les coffrets Défis Fantastiques
-personnages pré-tirés pour les Défis Fantastiques
-les cartes de Chris Achilleos
-Défis Fantastiques : le bestiaire
-Défis Fantastiques : la magie
-Défis Fantastiques : les règles du jeu
-Défis Fantastiques : la mort
-Défis Fantastiques : statistiques et anecdotes
-thème : Khul


questions à l'auteur  :

VOTRE critique :
n'hesitez pas à m'envoyer votre avis sur le livre, je l'ajouterais au site avec plaisir, avec votre nom, prénom ou pseudo.

mais attention à ne pas trop dévoiler l'histoire !

résumé :
De sinistres créatures noires infestent le petit royaume de Gorak; aux quatre coins du pays, les habitants se font attaquer sans motif apparent. Ce que craignait le régent Ridemark a fini par se produire : au plus profond du donjon de Gorak, les Grands Sceaux ont été brisés_le vrai bouclier a disparu! Si Orghuz, rival autrefois malheureux de son frère Tancrède mettait avant vous la main sur le bouclier, il deviendrait invincible...Vous seul, héritier de Tancrède, êtes capable de vaincre l'un aprés l'autre les septs khuddams, puis Orghuz lui-même, avec l'aide de la douce Tabasha, la déesse chatte.
Deux dés, un crayon et une gomme sont les seuls accessoires dont vous aurez besoin pour vivre cette aventure.
Vous seul déciderez de la route à suivre, des risques à courir et des créatures à combattre.
Alors bonne chance...

et sur les autres sites ?
-critique en vf de Damohl  sur Defis-Fantastiques.net
-solution de Bradypus sur son site
-errata  sur  La Bibliothèque des Aventuriers

critique de Meneldur :
  (cliquer sur le dé pour lire la suite) :
Avec Les Gouffres de la Cruauté, trentième des Défis Fantastiques, on est encore dans ce que j'appelle le « ventre mou » de la série (je sais pas pourquoi je (re)lis particulièrement ces bouquins ces temps-ci) : les bons livres du début sont passés, mais les grandes réussites à venir sont encore loin. Il y a ainsi un ensemble de livres, grosso modo entre les tomes 20 et 40, qui ne sont pas tellement réputés pour leur qualité, et même s'ils ne sont pas parmi les plus répandus, c'est tout de même significatif. (Oui, je sais que La Créature venue du chaos est le numéro 24. Toute règle a son exception.)

Dans Les Gouffres de la Cruauté, vous incarnez un simple domestique en cuisine. Mais le magicien Astragal (un Yaztromo-like, en moins bien, pour le continent de Khul) vous apprend que vous êtes l'héritier de Tancrède, le fondateur du royaume de Gorak. Et l'heure est grave pour qu'on ait eu besoin d'un descendant de Tancrède : le frère de ce dernier, le méchant Orghuz, vient de se réveiller et, flanqué de ses sept lieutenants, les Khuddams, il se prépare à conquérir le monde. La routine, quoi. Une seule chose l'en empêche encore : le Vrai Bouclier, un ancien artefact caché au fin fond des Gouffres Profonds, un gigantesque réseau souterrain peuplé par les gens de Gaddon, aussi appelé Sensitifs. Armé de l'Épée de Tancrède et aidé de Tabasha la Bazouk, une déesse chatte (?), vous allez devoir descendre dans les Gouffres, trouver le Bouclier, et découper Orghuz en rondelles après avoir éliminé autant de ses Khuddams que possible.

Dit comme ça, le background a l'air sympathique, détaillé, avec plusieurs indicateurs que le déroulement de l'aventure promet. Mais vous n'avez peut-être pas bien saisi ce qu'il implique : un livre-jeu de 400 paragraphes entièrement souterrain ! D'accord, je reconnais qu'il y a sans doute moyen de faire une aventure souterraine intéressante. Mais ce moyen, Luke Sharp ne l'a pas trouvé, hélas. Les Gouffres de la Cruauté se résume le plus souvent à choisir entre aller à gauche ou à droite, à choisir la fissure de droite ou la fissure de gauche (ou, parfois, soyons fous, la fissure du milieu), à grimper ou à descendre la paroi ; sans compter plusieurs mini-labyrinthes horripilants, constitués de paragraphes laconiques et de morts subites injustifiées (la tour d'Orghuz est insupportable de ce point de vue-là). Le style de Sharp est abrupt, laconique ; l'absence d'ambiance est affligeante. Les rares PNJ sont incroyablement creux et vides de personnalité : on croise peu de « Sensitifs », et ça ne dure jamais longtemps. Tabasha la Bazouk est largement sous-employée, sa présence ne nous étant rappelée quasiment que lorsqu'on a besoin d'elle. Les Khuddams auraient pu être un élément intéressant, mais leur apport à l'aventure se résume à attaquer le héros dans les moments les moins opportuns, tombant comme des cheveux sur la soupe. Sans compter qu'ils sont très peu décrits et donc fort pâlichons comme méchants, à la différence des Guerriers Fantômes de Stephen Hand, par exemple. Orghuz est un boss final plutôt décevant, mais ce n'est de toute façon pas le genre de personnage que j'apprécie plus que ça (à mon sens, une aventure peut être bonne sans qu'on ait à tuer quelqu'un à la fin).

La linéarité du livre est faible. Cela pourrait passer pour un bon point s'il fallait obligatoirement accomplir certaines actions et apprendre certaines informations pour réussir l'aventure. Ainsi, un élément que vous pouvez ou non découvrir au milieu de l'aventure conditionnera votre victoire finale. Si vous passez à côté, vous êtes morts, mais vous ne le savez pas encore. Si vous parvenez à emprunter le bon chemin, encore vous faudra-t-il survivre, chose rien moins que sûre. Les combats sont relativement peu fréquents, mais difficiles : par exemple, chaque Khuddam a Hab 10 et End 12, ce qui peut suffire à dégommer un personnage avec Hab 7. La véritable difficulté du livre provient plutôt de la prolifération des tests de Chance mortels en cas d'échec (j'en ai compté douze) et les mini-jeux mortels, technique apparemment inventée par Luke Sharp et que personne n'a reprise après lui (encore heureux) : il s'agit de lancer un dé pour un événement possiblement mortel et un dé pour vous, si les chiffres sont les mêmes, vous êtes mort. À noter que ce mini-jeu peut être répété plusieurs fois de suite. J'en ai compté cinq, en laissant de côté ceux qui ne font « que » faire perdre de l'Endurance.  En bref : ce livre est d'une difficulté stratosphérique.

Aventure ennuyeuse, style laconique, difficulté infernale : le cocktail Gouffres de la Cruauté a un vilain goût de mauvais LDVH, en dépit des quelques gouttes de bonnes idées qu'il contient. Le livre a beau être assez court, j'ai dû me faire violence pour le finir, et il m'a paru démesurément long et plat. À éviter.

par Meneldur (le 13/08/07)

critique de Sombrecoeur :
  (cliquer sur le dé pour lire la suite) :
Voici à nouveau un autre livre que je n'ai jamais lu, et jamais joué, auparavant. Et avec un titre comme celui-ci, je ne pouvais que m'en réjouir! Au final, même s'il ne me réserve pas autant de surprises que L' Epée du samouraï et Les Spectres de l'angoisse, je dois dire que Les Gouffres de la Cruauté n'est pas si mal. J'en ressorts autant de points positifs que de points négatifs. Tout d'abord, voyons ce que j'ai retiré de bien. Déjà, il y a beaucoup d'actions. Ensuite, bien que relativement banale, l'histoire est assez particulière puisqu'elle se déroule en intégralité sous terre. Pourquoi pas, c'est une bonne idée, surtout si l'ambiance est bien décrite, comme c'est le cas ici. (En dépit des illustrations plus que moyennes, celles-ci contribuent grandement à la trop bonne atmosphère des lieux du livre. C'est-à-dire sombre et un peu glauque).

Évidemment, chose importante, l'aventure est très bien menée, grâce à un bon style écrit et une bonne narration. En plus, ladite aventure est agréable à suivre, car il y a beaucoup de chemins à dispositions et peu d'objets nécessaires à la réussite de la mission. Ce qui veut dire que Les Gouffres de la Cruauté fait parti de ces livres où nous pouvons le rejouer plusieurs fois, sans être voué à l'échec au final. Une autre idée que j'ai bien aimée, même si c'est du déjà vu, c'est le fait de devoir d'abord tuer le maximum de Lieutenants, qui sont les gardes du corps du boss final et au nombre de sept, qui sont disséminés à un partout dans les souterrains. À nous de les débusquer! Toutefois, il me semble que c'est impossible de les trouver - et de les vaincre – tout les sept sur l'itinéraire, justement, à cause des nombreux chemins proposés. Au niveau des passages à intéressants, on retiendra le moment se déroulant dans l'auberge, en compagnie des Trolls et des Orques, qui est également l'origine de la première apparition du premier Lieutenant, appelé Khudam. J'ai aussi bien apprécié le "jeu" des orques, qui consiste à poursuivre le héros que nous incarnons, tout en lâchant des griffons. Sympathique, mais très dangereux pour le héros! La mort est à chaque tournant! Mais mon moment préféré reste tout de même celui où nous sommes en compagnie de chevaliers survivants et où nous devons contenir les assauts de l'ennemi. J'adore ce genre de scène de batailles. Il y a également plusieurs PNJ que nous rencontrons en cours de route. Dernier point, nous sommes accompagnés tout au long de l'aventure par une chatte qui peut nous aider à plusieurs reprises, comme nous apporter des provisions (que nous pouvons cuire à l'aide de combustible trouvé préalablement, et qui nous font regagner 6 points d'endurance au lieu de 4) ou en distrayant les ennemis. (Cependant, je dois dire que, par rapport à la place que prend ce chat sur la feuille d'aventure, cette petite bête est souvent très peu sollicitée, comme si l'auteur l'avait oubliée en cours de route). Bon, passons aux points négatifs. Je rectifie, il y en a peut-être moins, mais ce ne sont pas n'importe lesquels. Déjà, la durée de vie est assez courte, normal, vu que le bouquin est loin d'être linéaire. Ensuite, les combats sont difficiles, et nombreux qui plus est. Donc, pour celui qui possède une habileté en dessous de 10 et une endurance dans la moyenne, il n'a aucune chance de s'en sortir. Et si la difficulté ne tenait qu'à ça, ça irait encore. Mais non! En plus de ça, il y a énormément de morts subites, soit sous forme de paragraphes de morts directs (normal) soit sur un lancer de dés… Pas cool, ça. Ensuite, dans ce livre apparaît un nouveau genre de combat. Le combat dit "en un Coup". On lance un dé pour nous et pour l'adversaire, et celui qui tire le plus petit nombre, perd le combat… et meurt. Alors, quand on a trois combats de ce genre d'affilés, nos chances de survie sont bien minces… Pour terminer les points négatifs, et là, j'ai de la peine à le digérer, c'est quand on termine une mission pas facile au point d'avoir hâte de lire le paragraphe de fin, et qu'on constate qu'il ne fait que trois lignes, il y a de quoi se tirer les cheveux!!!

En résumé, un livre possédant beaucoup de qualités, mais qui possèdent également les pires défauts qu'on puisse trouver dans un livre-jeu. Bref, les deux extrêmes. Néanmoins, l'aventure est plaisante et relativement palpitante, on ne se lasse pas à la lire. Il y a pas mal d'idées originales et autant de bons passages. De plus, l'ambiance est vraiment très très bonne.

Ma note: 82%
Difficulté: 88%

par Sombrecoeur  (le 02/09/06)

notes :
(cliquer sur le dé pour tout voir) :
-petite anomalie temporelle... le defi30 (septembre 88) est paru avant le defi29 (octobre 88)

-

 
(cliquer sur le dé pour voir les commentaires de traduction du livre)
commentaires de traduction :

les erreurs de traductions diverses : mots manquant ou en trop, mot traduit par un synonyme inadapté...
sections traduction vf
vo
commentaires




les erreurs de traductions du au manque de connaissance du traducteur en matière d'heroïc fantasy
sections traduction vf
vo
commentaires




les adaptations...transformer un nom propre (personnage, ville,...) qui n'a aucun sens en vo, par un autre nom 
sections traduction vf
vo
commentaires




enfin, il y a les adaptations judicieuses. lorqu'une traduction litterale ne conviendrais pas pour diverses raisons
sections traduction vf
vo
commentaires





voici la liste des titres en vo, cliquez sur les liens vous amènera sur la vf. la série à eu 3 numérotations en anglais, la première chez Puffin (1982-1995), puis chez Wizard books (2002-2007) et de nouveau chez Wizard Books (2009-...?).à noter que les éditions Wizard Books ont fusionné la série Sorcellerie (Sorcery) à la série Défis Fantastiques (Fighting Fantasy)

The Warlock of Firetop Mountain (n 1/n 1/n 1)
The Citadel of chaos (n 2/n 2/n 2)
The Forest of doom (n 3/n 8/n 13)
Starship traveller (n 4/n 22)
City of thieves (n 5/n 5/n 6)
Deathtrap dungeon (n 6/n 3/n 3)
Island of the lizard king (n 7/n 17)
Scorpion swamp (n 8)
Caverns of the snow witch (n 9/n 10)
House of hell (n 10/n 7/n 9)
Talisman of death (n 11/n 24)
Space assassin (n 12)
Freeway fighter (n 13/n 23)
Temple of terror (n 14/n 19)
The Rings of Kether (n 15)
Seas of blood (n 16)
Appointment with F.E.A.R. (n 17/n 18/n 16)
Rebel planet (n 18)
Demons of the deep (n 19)
Sword of the samurai (n 20/n 25)
Trial of champions (n 21/n 12/n 12)
Robot commando (n 22)
Masks of mayhem (n 23)
Creature of havoc (n 24/n 4/n 5)
Beneath nightmare Castle (n 25)
Crypt of the sorcerer (n 26/n 6)
Star strider (n 27)
Phantoms of fear (n 28)
Midnight rogue (n 29)
Chasms of malice (n 30)
Battleblade warrior (n 31)
Slaves of the abyss (n 32)
Sky lord (n 33)
Stealer of souls (n 34)
Daggers of darkness (n 35)
Armies of death (n 36/n 14/n 15)
Portal of evil (n 37)
Vault of the vampire (n 38)
Fangs of fury (n 39)
Dead of night (n 40)
Master of chaos (n 41)
Black vein prophecy (n 42)
The Keep of the lich-lord (n 43)
Legend of the shadow warriors (n 44)
Spectral stalkers (n 45)
Tower of destruction (n 46)
The Crimson tide (n 47)
Moonrunner (n 48)
Siege of Sardath (n 49)
Return to Firetop Mountain (n 50/n 16)
Island of the undead (n 51)
Night dragon (n 52)
Spellbreaker (n 53/n 28)
Legend of Zagor (n 54/n 20)
Deathmoor (n 55)
Knights of doom (n 56)
Magehunter (n 57)
Revenge of the vampire (n 58)
Curse of the mummy (n 59/n 27/n 14)
Eye of the dragon (--/n 21/n 10)
Bloodbones (--/n 26/n 7)
Howl of the werewolf (--/n 29/n 11)
Stormslayer (--/--/n 4)
Night of the necromancer (--/--/ n 8)
Blood of the zombies (--/--/--)

-en janvier 2014, les éditions Tin Man Games ont lancé un vote sur Facebook pour demander quels Defis fantastiques nous aimerions voir publier en applications, en dehors de ceux déjà sortis ou déjà prévu ( déjà sortie : L'Ile du Roi Lézard, Le Sang des zombis, Le Manoir de l'enfer, La Forêt de la malédiction et La Galaxie Tragiqueprévu : Le Sorcier de la Montagne de Feu, La Citadelle du Chaos, Rendez-vous avec la M.O.R.T., Le Labyrinthe de la mort, La Cité des voleurs et La Créature venue du chaos) il y a eu 561 votant, et 4 mois plus tard ils ont annoncé les 20 titres ayant eu le plus de votes. 1 (248 votes) L'Epreuve des champions - 2 (232 votes) Retour à la Montagne de Feu - 3 (221 votes) Le Talisman de la mort - 4 (216 votes) La Sorcière des neiges - 5 (208) Le Marais aux scorpions - 6 (196 votes) Le Temple de la terreur - 7 (192 votes) L'Epée du samouraï - 8 (186 votes) Le Combattant de l'autoroute - 9 (171 votes) Défis sanglants sur l'océan - 10 (161 votes) Le Vampire du château noir - 11 (141 votes) La Crypte du sorcier - 12 (134 votes) Le Mercenaire de l'espace - 13 (130 votes) La Nuit du loup-garou - 14 (127 votes) La Forteresse du Cauchemar - 15 (125 votes) Les Démons des profondeurs - 16 (124 votes) Les Sombres cohortes - 17 (115 votes) La Légende de Zagor - 18 (113 votes) La Grande menace des robots - 19 (111 votes) La Planète rebelle - 20 (107 votes) Les Rôdeurs de la nuit .


Planète LDVELH a été fait par Stephane Bechard ©2004-2014
Toutes les critiques, solutions, informations, sont la propriété de leurs auteurs respectifs,
toute reproduction totale ou partielle est interdite sans l'autorisation de l'auteur.
Ce site n'existe que dans un but informatif, chaque livre est la propriété de son auteur/ éditeur respectif.